Joseph Hoffmann


Élève du grand Otto Wagner, Josef Hoffmann fut parmi les fondateurs de la Sécession viennoise et de la Wiener Werkstätte, une association de cabinets et ateliers très connue pendant une trentaine d’années. Le succès des Werkstätte était basé sur le refus de la production mécanique et sur le travail artisanal : cela signifiait que celui qui concevait un meuble ou un objet devait suivre sa fabrication.
Hoffmann conçut de nombreux édifices, réalisant aussi leur ameublement. Ses principaux chefs-d’œuvre, qui datent de la période précédant la Première Guerre mondiale, sont le sanatorium de Purkersdorf (1903) et le Palais Stoclet de Bruxelles (1905-11). Les premiers meubles d’Hoffmann ont été créés sous l’influence simultanée d’Otto Wagner et de Mackintosh. Par la suite, Hoffmann s’éloigna du rationalisme du premier et du décorativisme abstrait du second. Dans son essai « Einfache Möbel », (des meubles simples), il affirma que ce qu’il recherchait était « simplicité, honnêteté et sérieux ».